Pourquoi la nudité est-elle de rigueur

why is nudity required?

« Des valeurs naturistes traditionnelles dans un cadre moderne », voilà la maxime du Parc naturiste familial Bare Oaks. Les « valeurs traditionnelles » sont citées pour compenser la perte de la philosophie natu- riste observée dans un grand nombre de centres et de clubs naturistes. Pour beaucoup de gens, le naturisme se réduit en effet à une activité récréative occasionnelle où la seule particularité est l’absence de maillot. Adieu les aspects sociaux, psychologiques, envi- ronnementaux et moraux du mouvement.

Même si nous ne cherchons pas à revenir à l’époque de la callisthénie, du végétarisme ou de l’abandon obligatoire du tabac et de l’alcool, nous voulons rehausser le naturisme au rang d’une philosophie et d’un mode de vie. Bien entendu, nous ne faisons pas l’unanimité ; il revient à chacune et à chacun de décider si Bare Oaks lui convient ou non. Nous n’essayons pas de créer un consensus général parmi la population naturiste. Bare Oaks existe pour les personnes qui nourrissent une passion à l’égard du mouvement.

playing on the dock

On nous pose souvent la question suivante : « S’il est vrai que les naturistes sont aussi tolérants envers les autres qu’on le dit, alors pourquoi Bare Oaks ne permet-il pas à ceux et celles qui le désirent de demeurer vêtus (quand les circonstances s’y prêtent, cela va de soi) ? » À première vue, cet appel à la tolérance semble tout à fait logique. Ce souci de tolérance joint au désir d’inclusion ont d’ailleurs été les moteurs de la nudité facultative fortement répandue dans le mouvement depuis une vingtaine d’années.

Ce serait merveilleux de vivre dans un monde utopique où personne ne se soucierait de ce que les gens portent et où la nudité serait de mise n’importe quand. Ce sera peut-être ainsi un jour. Mais à l’heure actuelle, une telle liberté est impensable à cause de la pression sociale qui s’exerce constamment et qui engendre une dose considérable de honte du corps et une obsession pour l’habillement.

Les messages ainsi colportés sont profondément ancrés dans l’esprit de la plupart des gens depuis l’enfance et constamment renforcés par la façon dont la société fonctionne et par la réaction d’autrui. La peur de la nudité et de son corps est si profondément incrustée dans la psyché des gens qu’elle est devenue un phénomène subconscient, instinctif et émotif.

La nudité facultative se présente sous divers aspects dans le monde. Elle a peu de chance de réussite parce qu’elle ne fonc- tionne pas indépendamment du reste. Les lieux naturistes qui la prônent forment une sous-population, et non une culture en soi. Comme la pression du monde textile est toujours présente dans le naturisme, il nous faut appliquer une contre-pression d’une force équivalente dans les centres naturistes si nous voulons maintenir les valeurs qui nous sont propres.

Le naturisme ne peut donc pas être à nudité facultative à Bare Oaks parce que :

 

C’est pour nous une philosophie

Le naturisme est en effet une philosophie, un mode de vie. C’est une façon de penser, d’agir et de voir le monde qui nous entoure. Nous favorisons le respect de soi, d’autrui et de l’environnement. Or, la nudité complète est fondamentale dans la préservation de ces valeurs.

 

La force du conditionnement social

Même un naturiste de longue date con- serve un certain malaise face à la nudité dans certaines circonstances. Que nous dan- sions, mangions dans un restaurant ou nous asseyions dans certaines positions, beaucoup d’entre nous ressentons encore une gêne. À cause des influences incessantes du monde extérieur dont nous avons parlé plus tôt, personne ne fait un choix véritable en optant pour l’habillement. Dans cette expérience sociale que nous appelons le naturisme, nous devons aider tout le monde à devenir plus à l’aise avec son corps, dans toutes les situations de la vie.


Qu’en est-il des non-initiés ?

Nous comprenons que les gens pour qui le naturisme est une nouveauté ont besoin d’un certain temps pour s’adapter. Si vous ou des gens de votre groupe décidez de garder vos vêtements durant cette période d’adaptation, essayez d’être respectueux envers les autres. Faites preuve de discrétion. Trouvez un endroit tranquille où vous pourrez prendre le temps de vous sentir à votre aise. Il n’est jamais permis d’être habillé à la piscine, dans le sauna, dans le bain tourbillon ou dans la douche

 

Il y a des hommes dans des centres naturistes qui se promènent en culotte courte sous prétexte que c’est plus confortable ainsi. S’agit-il d’un confort physique ou psychologique ? Une naturiste a un jour affirmé se sentir plus féminine revêtue d’une jupe-enveloppe. Comment peut-elle considé- rer un morceau de tissu comme plus féminin que ses propres formes naturelles ?

Quand on a demandé à un jeune naturiste pourquoi il enroulait sa serviette étroitement autour de sa taille, il a expliqué que c’était la façon la plus pratique de la transporter. L’enrouler est-il vraiment plus simple que de la jeter sur l’épaule ? S’agit-il d’un souci d’ordre pratique ou d’une rationalisation ?

Dans tous les exemples précédents, les gens croyaient sincèrement dire vrai. L’inconscient est extrêmement adroit quand vient le moment de rationaliser et de justifier le malaise émotif créé par la nudité

 

La promotion de l’égalité

 Le vêtement sert à dénoter le statut social, économique, politique ou professionnel. Nous l’utilisons non pas seulement pour camoufler notre corps dont nous avons honte, mais aussi pour nous hausser dans la hiérarchie. Nous entrons ainsi dans un cycle infini où chacun essaie de surclasser l’autre ou du moins de l’égaler. En enlevant nos vêtements, nous faisons preuve de respect envers autrui en nous présentant devant l’autre en toute modestie.

walk

Comme l’a écrit Marc-Alain Descamps, le brillant psychologue social français dont les traités sur le naturisme comptent parmi les meilleurs : « Le don visuel réciproque de la nudité intégrale désamorce le rapport exhibitionniste/voyeur. » Si une personne est habillée tandis que les autres sont nues, il est difficile pour elle, même si elle est natu- riste, d’éviter complètement le voyeurisme. À l’inverse, se montrer nu en face de gens habillés, comme un modèle posant nu pour des photographes, comporte une certaine part d’exhibitionnisme

L’accueil des nouveaux venus

D’après notre expérience, même si rendre la nudité facultative peut sembler faciliter la tâche aux nouveaux venus, une telle politique leur permet de retarder, indéfiniment, la raison de leur visite. Plus ils verront de gens nus autour d’eux, et plus il leur sera facile de se dévêtir pour la première fois.

C’est un fait bien connu qu’une fois que les gens transcendent finalement leur conditionnement social dans un environne- ment naturiste, ils deviennent à l’aise rapide- ment, parfois en quelques minutes seulement.

 

L’exclusion des gens au comportement aberrant

On doit malheureusement reconnaître que certains membres de notre société ont développé une vision de la sexualité et du corps humain qui n’est pas conforme aux valeurs naturistes. Comme leur intention en se rendant dans un centre naturiste est inappropriée, on doit les en exclure.

Si on les force à se dénuder, ils se sentent généralement vulnérables, car les idéaux naturistes ne vont pas de pair avec leur attitude. Ou bien ils partent, ou alors leur intention est remarquée et on les prie de quitter les lieux

.

Le plaisir d’être en compagnie de gens comme soi

Il y a tellement de gens intolérants face à nos valeurs que celles-ci nous paraissent le plus souvent menacées, à tel point que beaucoup de naturistes craignent même de parler de leur conviction aux autres. Une visite à un centre naturiste nous donne l’occasion de nous sentir entourés de gens comme nous, avec qui nous partageons notre passion.

 

 

 

 

Fighting powerful social conditioning

Even the most long-time naturist still harbours some discomfort with nudity in certain situations. Whether it’s dancing, eating in a restaurant, or sitting in certain positions, many of us still feel that discomfort. Because of the incessant outside influences mentioned above, nobody is making a truly free choice when they opt to stay clothed. In this social experiment we call naturism, we must help all people to become more comfortable with their bodies in all situations.

There are men in naturist clubs who wear shorts when walking because they feel it is more comfortable. Is it a physical comfort or psychological comfort? A naturist woman once asserted that she felt more feminine with a wrap on. How can she view a piece of cloth as more feminine than her own natural form? When asked why he wraps his towel tightly around his waist, a naturist young man explained that it was the most convenient way to carry it. Is wrapping really easier than throwing it over your shoulder? Is it convenience or rationalization?

What about those who are new?

We understand that people new to naturism need some time to adjust. If you or someone in your party chooses to stay clothed during the adjustment period, please be respectful of others. Be discreet. Find a quiet spot where you can take some time to adjust. Clothing is never permitted while swimming or using the sauna, whirlpool or showers.

In all the examples above, the individuals truly believed what they were saying. The unconscious mind is tremendously adept at rationalizing the reasons for the emotional discomforts created by nudity.

© Bare Oaks Family Naturist Park 2006 - 2017

This website is designed, produced, managed and hosted in Ontario, Canada. By viewing and using this website you agree that your use of this website and your interactions with Bare Oaks Family Naturist Park shall be governed by and construed in accordance with the laws of the province of Ontario in Canada.

Click here to read important legal information.